Comment partager les tâches ménagères ?


L’évolution de la vie familiale

taches menageres

Les modifications qu’ont subies les sociétés occidentales ces 50 dernières années ont beaucoup fait évoluer les structures familiales. Il y a de plus en plus de femmes qui travaillent, de familles monoparentales, et de pères au foyer. Ces phénomènes ont fait voler en éclats la représentation classique de la famille « traditionnelle », dans laquelle l’homme se consacre à sa carrière professionnelle pendant que la femme s’occupe des enfants et de l’entretien de la maison. Le mouvement féministe porte de nombreuses revendications quant à l’égalité homme-femme et l’égalité ménagère en fait partie. En évoquant la « double journée » des femmes, l’injustice subie par celles qui travaillent et s’occupent aussi du ménage et des enfants a été pointée du doigt. Aujourd’hui, selon la situation professionnelle et familiale du couple, plusieurs modèles peuvent être adoptés. Si l’un des deux ne travaille pas, ou travaille moins que l’autre, il est évident qu’il aura plus de temps pour se consacrer à l’entretien de la maison. Mais si les deux partenaires ont des horaires de travail équivalents, la répartition peut se faire de manière équitable, sans que l’un ait besoin de remercier l’autre parce qu’il a mis la table ou étendu le linge. Car il n’y a pas de compétences spécifiquement féminines ou masculines, tout cela est une question d’éducation. Il n’existe en effet aucun « ordre naturel » pour justifier qu’une femme fait mieux à manger ou qu’un homme se sert mieux d’une perceuse. Aucun « ordre naturel » non plus pour justifier qu’une femme en fasse dix fois plus en moins de temps. Cela apparaît d’ailleurs de manière très claire lorsque les couples se défont et que chacun se retrouve obligé d’assumer l’ensemble des tâches qu’il partageait avant. Que ce soit un homme ou une femme, un père ou une mère, les deux sont alors confrontés à toutes les tâches ménagères, et ne peuvent plus faire l’impasse sur celles pour lesquelles ils ne sentent pas compétents ou qu’ils détestent accomplir.

Choisir et répartir les tâches ménagères

egalite couple

Il est important de répartir rapidement les tâches ménagères dans un couple. Dès que les partenaires emménagent ensemble. Cette répartition peut paraître futile mais elle est essentielle pour réussir son couple ou son mariage et éviter de nombreux conflits potentiels. Si les partenaires arrivent à se partager les tâches équitablement, il peut être positif d’échanger certaines tâches lorsque l’un ou l’autre se lasse, ou laisser une tâche que l’un déteste à celui qui la supporte mieux. Personne n’aime nettoyer les WC et une alternance peut en effet être un soulagement ! Parfois, l’un des partenaires estime que certaines tâches sont superflues, on peut penser au repassage de certains vêtements, ou à passer l’aspirateur sur les rideaux… Même s’il est des conversations plus passionnantes, il est important d’échanger régulièrement sur ce qui doit être fait et ce qui peut être mis de côté, d’autant plus quand les partenaires ont tous les deux des activités professionnelles très prenantes. Sans rentrer dans une évaluation précise et mesquine de la pénibilité, de l’utilité et de la durée de chaque tâche, avec un peu de bonne volonté, vous devriez réussir à la fois à vous passer tous les deux de certaines corvées et à trouver des arrangements. Et n’oubliez pas d’impliquer vos enfants dans l’entretien de votre logement ! Ils apprendront avec vous, en vous regardant faire, à exécuter ces tâches sans a priori et sans penser que certaines sont plus des tâches féminines ou masculines. Les bons cuisiniers ont souvent appris à faire à manger avec leurs parents, et c’est un savoir qui peut être transmis de manière ludique à des enfants assez jeunes.